Home > Actualités > Les notaires entrevoient une accalmie
Le nombre de ventes immobilières devrait baisser en 2018
Le nombre de ventes immobilières devrait baisser en 2018

Les notaires entrevoient une accalmie

Après un début 2018 mitigé, le marché immobilier retrouve des couleurs. De plus en plus d’acheteurs profitent du niveau des taux de crédit particulièrement bas pour mettre en œuvre leur projet immobilier.

L’immobilier se calme selon les notaires

Depuis près de deux ans, le marché de l’immobilier ancien affiche des transactions record tirant ainsi les prix vers le haut. Cette année, les notaires estiment qu’il devrait connaître un « atterrissage en douceur » avec des volumes de ventes « plus raisonnables » en 2018. Le volume de transactions annuel était en léger recul fin février mais toujours en hausse de 10,9 %, selon la dernière note de conjoncture des Notaires de France.

Marché immobilier : les signaux restent au vert

Christine Fumagalli, présidente du réseau Orpi précise que « La tendance à la hausse des prix entamée sur le dernier quadrimestre 2017 se poursuit mais reste toutefois contenue. Le délai de vente reste d’ailleurs sous la barre des 80 jours, avec un délai de 79 jours au niveau national ». Les indicateurs des réseaux d’agences montrent un très léger ralentissement du marché immobilier depuis le début de l’année. En effet, Orpi n’a enregistré qu’un tassement de 1 % de son activité au premier trimestre 2018 par rapport à 2017 considérée comme l’année de tous les records. D’autres courtiers confirment cette embellie. « En mars 2018, nous enregistrons une hausse de 36% des demandes de prêts par rapport à février dernier », affirme Maël Bernier, directrice de la communication du courtier Meilleurtaux.com. Le courtier Empruntis précise quant à lui que « les volumes d’activité restent importants ».
Dans leur dernière analyse de conjoncture, les Notaires de France observent également un « atterrissage en douceur » du marché immobilier ancien. La projection des indices à fin mai 2018 anticipe une poursuite de la hausse des prix des appartements anciens (+4 % sur un an) comme des maisons anciennes (+2,2 %).

Immobilier à Paris : la tendance haussière appelée à se prolonger

A Paris, la tendance haussière des prix des biens immobiliers devrait se poursuivre. Les Notaires estiment un prix au mètre carré de 9.300 euros en avril, soit une hausse moyenne de 9 % sur un an. D’une manière générale, les notaires ont constaté une accalmie sur le volume des transactions en janvier 2018 avec des prix qui se maintiennent.
De son côté, le réseau Orpi note une légère hausse des prix au mètre carré au premier trimestre 2018 dans les grandes villes françaises, confirmant la tendance observée sur le marché depuis 9 mois. Toutefois, ces hausses de prix cachent d’importantes disparités. A Lyon par exemple, les logements situés dans les immeubles des années 1970 ne trouvent pas preneur rapidement et les prix sont plutôt à la baisse. Orpi observe une faible baisse des prix dans d’autres villes et notamment Marseille, Clermont-Ferrand, Le Havre ou encore Reims.
Finalement, l’année 2018 serait plutôt bonne pour le marché immobilier. Xerfi mise sur près de 950.000 ventes dans l’ancien, un score que le Crédit foncier ramène à 900.000.

Publié par

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

Le gouvernement veut simplifier les aides à la rénovation des logements afin d’avoir un parc immobilier plus vert

Vers une réforme des aides pour la rénovation des logements

Le gouvernement veut simplifier les aides pour accélérer la rénovation des bâtiments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *