Home > Actualités > Le pouvoir d’achat immobilier
Malgré la hausse du prix des logements, le pouvoir d’achat immobilier des ménages reste stable
Malgré la hausse du prix des logements, le pouvoir d’achat immobilier des ménages reste stable

Le pouvoir d’achat immobilier

Bonne nouvelle pour les acheteurs, leur pouvoir d’achat immobilier est resté sensiblement le même entre février et mars 2018.
Malgré la remontée des prix des logements, la capacité d’emprunt des ménages est en effet stable. Comment est-ce possible alors que l’évolution des prix immobiliers est, elle, orientée à la hausse ? L’explication est à chercher du côté de l’attractivité des taux des crédits immobiliers qui compense cette tendance haussière des prix.

Le pouvoir d’achat immobilier des ménages reste stable

Selon le baromètre mensuel publié par le courtier en prêts immobiliers Meilleurtaux.com, le pouvoir d’achat immobilier des Français entre février et mars 2018 enregistre des évolutions infimes pour 18 des 20 villes passées au crible. Le calcul prend en compte le prix moyen du mètre carré et le taux hors assurance calculé sur la base d’un excellent dossier.
Il en ressort que la situation en matière de pouvoir d’achat reste identique à Paris, Toulouse, Lyon ou encore Nice.
Elle s’améliore au Havre, à Bordeaux ainsi qu’à Angers. Dans ces villes, pour la même mensualité, les acheteurs peuvent acquérir un mètre carré supplémentaire.
Le pouvoir d’achat a en revanche reculé de 3 mètres carrés au Mans et de 2 mètres carrés à Saint-Etienne.

Achat immobilier : quelle surface pouvez-vous acquérir pour 1.000 euros par mois ?

La surface à acquérir dépend bien évidemment des villes. Pour un prêt de 1.000 euros par mois, les ménages ont pu, en mars 2018, acquérir un logement de 154 m² à Saint-Etienne,
100 m² à Nîmes, 74 m² à Marseille. En revanche dans les villes où les prix sont en forte progression comme à Bordeaux et Paris, les acheteurs, pour la même mensualité, n’ont pu devenir propriétaires que respectivement d’un 49 m² dans la préfecture de Gironde et d’un 22 m² dans la Capitale. Pour rappel, à Paris le prix du mètre carré est reparti à la hausse et dépasse la barre des 9.000 euros.

Les taux immobiliers profitent aux acheteurs

Si l’on est loin du record de novembre 2016 où les taux brut moyen sur 20 ans étaient de 1.55%, ils restent très bas et favorables aux acheteurs. En moyenne, les taux des crédits immobiliers accordés aux particuliers se situent aujourd’hui, et depuis le début de l’année, autour des 1.70%. Les emprunteurs justifiant d’un très bon dossier peuvent décrocher des taux encore plus bas, de 1.20% voire moins.

Le prix des logements repart à la hausse

Les prix des biens immobiliers en revanche sont orientés à la hausse. D’après le dernier indice Notaires-Insee, le mètre carré dans l’immobilier ancien a enregistré un bond annuel de 4%. La progression la plus forte est pour Bordeaux où les prix des appartements ont grimpé de 12% et celui des maisons de 8%.

Publié par l’équipe éditoriale de

About L’immobilier 100% entre Particuliers

L'équipe éditoriale de l'Immobilier 100% entre Particuliers

Check Also

Le Plan Logement d’abord vise à proposer aux SDF des logements durables

Le Plan Logement d’abord 

Le gouvernement s’engage dans la lutte contre le sans-abrisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *