Home > Actualités > Crowdfunding investir dans immobilier
Crowdfunding  immobilier
Crowdfunding  immobilier

Crowdfunding investir dans immobilier

Le crowdfunding immobilier est un type de financement participatif qui permet aux particuliers de financer des projets par l’intermédiaire d’une plateforme en ligne en contrepartie d’un retour sur investissement attractif. Explications.

Crowdfunding immobilier : comment ça marche ?

Dans le cadre du financement participatif immobilier, les épargnants jouent en quelque sorte le rôle de banquier en prêtant leur argent à des entreprises à la recherche de financements. Deux types de projets peuvent être proposés par les plateformes : des projets de construction ou de rénovation, des projets d’achat et de location. Dans le premier cas, les particuliers financent des sociétés de promotion immobilière alors que dans le second il s’agit d’entreprises détentrices de biens. Selon la nature du projet, le rendement provient ainsi de la plus-value de l’opération ou des loyers perçus.
Le succès du crowdfunding immobilier s’explique principalement par ses rendements élevés, souvent compris entre 7 et 10 % par an. Toutefois, ces rendements sont bruts et ne prennent pas en compte la fiscalité sur les plus-values. L’autre avantage de ce mode de financement est la durée d’engagement réduite pour l’investisseur. Celle-ci est généralement comprise entre 2 et 3 ans ce qui permet de récupérer rapidement sa mise. Enfin, la somme minimale exigée pour ce type de placement est relativement faible, allant de 100 à 5.000 euros.

Les risques liés au crowdfunding immobilier

Ces promesses de rendements élevés ne sont pas sans risque. Comme pour tout projet de financement participatif, le principal risque encouru par l’épargnant est l’abandon du projet en cas de faillite de l’entreprise. Les investisseurs peuvent alors perdre l’intégralité du capital investi. Même si ce risque est rarement constaté, il ne doit pas être écarté. Avant de participer à un projet proposé sur une plateforme, il est conseillé de bien se renseigner en consultant notamment l’historique de l’entreprise et les opérations éventuelles qu’elle a déjà réalisées. Pour limiter ces risques, le mieux est d’investir de faibles montants dans plusieurs projets plutôt que de participer à un seul projet avec une somme élevée.
Certaines plateformes envisagent de se lancer dans le crowdfunding locatif qui consisterait à investir seul ou à plusieurs dans un immeuble en vue de le mettre en location. Cette activité demanderait toutefois aux plateformes en ligne un savoir-faire et des compétences supplémentaires. La liquidité de ce type d’investissement doit aussi être prise en compte.
Pour le moment, le crowdfunding immobilier est un succès. En 2017, plus de 100 millions d’euros ont été collectés par les plateformes françaises, soit une hausse de 83 % par rapport à 2016. Le nombre de projets financés est quant à lui passé de 134 à 200, marquant une augmentation de 64 %, selon une enquête publiée le 11 janvier 2018 par Fundimmo.

Publié par

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

A Paris, les locations saisonnières sont réglementées

La location saisonnière à Paris

Les nouvelles règles pour louer à Paris en toute légalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.