Home > Economie-Finance > Comment faire baisser les prix de vente
Réduire prix de vente
Réduire prix de vente

Comment faire baisser les prix de vente

Les prix en hausse en 2017

Le bilan de l’année écoulée publié par les notaires montre clairement que 2017 a été une très bonne année sur le marché immobilier. Les chiffres annoncés parlent d’eux-mêmes :

  • Près d’un million de transactions réalisées
  • L’augmentation du prix de l’immobilier dans les plus grandes villes

Une bonne nouvelle pour les professionnels de la filière, mais aussi un problème pour les acquéreurs qui doivent consentir un effort plus important pour devenir propriétaire.

Les conséquences de la hausse des prix de l’immobilier

La hausse des prix et l’augmentation des transactions constituent pour les professionnels un signal d’une économie en forme. Ces facteurs ont pourtant des conséquences directes.
Pour les propriétaires qui voient la valeur de leur patrimoine immobilier augmenter, c’est rassurant. Ils auront donc plus tendance à avoir confiance en l’avenir et à consommer, ce qui va jouer sur l’économie.
En revanche, pour les acquéreurs l’effort financier nécessaire aura un impact négatif sur leur consommation. Le reste à vivre, une fois les mensualités du crédit immobilier payées est amoindri.
Enfin, certains devront renoncer à leur achat ou consentir à faire des concessions sur le lieu ou encore la taille du bien acquis. A terme, la hausse des prix peut avoir un effet pervers sur le marché. Quand les acquéreurs potentiels se font plus rares, les prix ont tendance à baisser et le volume des transactions également.

Comment réduire les prix du marché immobilier ?

Pour contenir les prix, il est possible d’influer sur différents facteurs :

  • La baisse des aides à l’accession qui ont tendance à soutenir les prix hauts
  • La hausse des taux d’intérêts
  • L’augmentation du nombre de constructions neuves, qui reste insuffisant en zone tendue
  • L’aménagement du territoire comme avec le grand Paris et le grand Lyon qui offrent de nouvelles possibilités aux acquéreurs

Dans tous les cas, il n’y a pas de recette miracle. Chacune de ces pistes a aussi des inconvénients, notamment celui de réduire le pouvoir d’achat immobilier d’une certaine catégorie d’acquéreurs.

Publié par

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

Les ménages de plus de 50 ans sont de plus en plus nombreux à financer l’achat d’un bien immobilier

Immobilier : 17 % des emprunteurs ont plus de 50 ans

La part des emprunteurs quinquagénaires est passée de 11 à 17% en 5 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *