Home > Villes > Paris > Le marché immobilier du Grand Paris
Le grand Paris va avoir des conséquences sur les prix immobiliers
Le grand Paris va avoir des conséquences sur les prix immobiliers

Le marché immobilier du Grand Paris

Le projet pharaonique du supermétro est aujourd’hui bel et bien sur les rails. Après quelques retards et diverses révisions des coûts, les nouvelles gares commencent à sortir de terre dans les villes concernées. Et les professionnels de l’immobilier ont commencé les comptes : quelles conséquences à ce nouveau Grand Paris sur les prix et le marché immobilier francilien ?

Grand Paris : l’immobilier augmente de +3,2 % à + 3,7 %

Malgré les retards pris ou prévus, tels que ceux qui concerneront les lignes 14 Nord (Saint-Denis à Pont Cardinet) et 15 Sud (Pont de Sèvres à Vitry), le marché immobilier francilien se prépare aux bouleversements qu’entraineront ces nouvelles liaisons ferroviaires entre banlieues et Paris. Sans surprise, les promoteurs occupent déjà les secteurs proches des nouvelles gares et les investisseurs et les particuliers se penchent sur les opportunités créées par ce grand chantier. Et plus la mise en service du nouveau réseau de transport est proche, plus les prix s’envolent : +3,7 % en moyenne en 2017 pour les villes reliées en 2020 via la ligne 14 et +3,2 % pour celles en attente de la ligne 15 prévue en 2024. Pour information, la hausse moyenne sur l’Ile-de-France, hors Paris, s’élève à + 2,6 %.

Supermétro : de fortes disparités entre les villes concernées

Toutefois, comme dans tout marché immobilier, des différences notables se font déjà sentir. Le supermétro n’a pas le même effet booster partout. Ainsi, la fièvre n’a pas encore atteint Saint-Denis, où les prix n’ont augmenté que de +1,8 %. Il faut dire que dans cette ville qui attend le supermétro en 2020, la gare Pleyel se voit implanter dans un secteur isolé et loin des quartiers résidentiels.

Sur le tracé de la ligne 15 Sud, dont la mise en service aura lieu entre 2022 et 2024, les différences se font également sentir. Ainsi, si à Villejuif qui accueillera en plus de la ligne 15, la 14, les prix de l’immobilier ont augmenté de +4,7 % dans d’autres villes plus enclavées telles que Vitry-sur-Seine, les prix restent plutôt stables (+0,7 %). Il en est de même entre Châtillon (ligne 4 au nord et ligne 15 au nord-ouest) qui voit les prix augmenter de +3,5 % et Champigny-sur-Marne ou les biens se négocient à seulement +1,4 %.

En revanche, là où le supermétro n’arrivera qu’en 2024 voire plus tard, les variations de prix n’ont que peu à voir avec les futures gares. Dans ces secteurs, les villes les plus huppées comme Saint-Cloud et Courbevoie connaissent toujours de fortes hausses (respectivement +4,8 % et +6 %) alors que d’autres sont toujours à la traine ou perdent de la valeur : La Courneuve avec -3,7 %, Villepinte avec -1,4 % ou encore Drancy avec -0,4 %.

Publié par

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

Lyon et sa flambée des prix immobiliers

Hausse des prix à Lyon

Alors que les prix immobilier se sont envolés encore en 2017 sur tout le territoire, La ville de Lyon n’a pas échappé à ce phénomène !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *