Home > Economie-Finance > Comment se porte le marché immobilier ?
A Paris, les prix des logements ont légèrement reculé en novembre
A Paris, les prix des logements ont légèrement reculé en novembre

Comment se porte le marché immobilier ?

L’année 2017 aura été une belle année pour l’immobilier français. Et si les prix baissent légèrement en cette fin d’année dans la capitale, rien d’inquiétant selon les professionnels.

Immobilier à Paris : une légère baisse mais conjoncturelle

Les derniers chiffres révélés par MeilleursAgents.com via le baromètre de l’immobilier sont sans appel : à Paris, les prix ont baissé en novembre. Cette perte de -0,3 % fait suite à la période de pause constatée par les professionnels au mois d’octobre.

Rien d’inquiétant toutefois : novembre n’est pas réputé pour être un mois propice aux transactions immobilières. De plus, rassurés par la stabilité des taux, les acheteurs prennent leur temps : les plus pressés ont déjà acheté, les autres le feront l’année prochaine !

Et pour finir, le dynamisme du marché immobilier n’est pas entamé par cette baisse des prix parisiens. Dans la capitale, les stocks de biens à vendre restent tendus, et les offres ainsi que les contre-offres sont toujours nombreuses.

Cette baisse ne serait donc que transitoire. Pour preuve, les avant-contrats signés devant notaires augurent d’une hausse des transactions immobilières en janvier 2018.

Un marché immobilier contrasté en province

Comme souvent, ce sont les petites surfaces qui sont les plus touchées par le changement. Les studios et les deux-pièces ont vu leur prix diminuer alors que les grandes surfaces ont conservé des prix stables en novembre 2017 par rapport à octobre.

Malgré cette légère baisse, de nombreux acheteurs continuent à reporter leurs acquisitions sur la périphérie parisienne. Les prix y restent donc stables et même augmentent légèrement selon les secteurs. Ainsi, en novembre, les acheteurs ont dépensé 0,1 % de plus en Seine-Saint-Denis et +0,5 % dans les Hauts-de-Seine. Dans la grande couronne, les prix n’ont augmenté que de +0,9 % en un an.

En Province, mis à part quelques villes qui voient les prix de l’immobilier diminuer (comme Strasbourg avec -0,5 % ou stagner, les prix augmentent dans toutes les métropoles. Certaines, telles que Nantes (+0,7 %) et Nice et Toulouse (+0,8 %), font même preuve d’un dynamisme certain.

Publié par

About Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Check Also

Les couples doivent réfléchir à leur régime matrimonial avant d’acheter à deux un bien immobilier

Acheter un bien à deux 

Concubin, pacsé ou marié, quelles différences en cas d’achat immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *