Home > Actualités > Quand faut-il faire appel à un architecte ?
Faire appel à un cabinet d’architecte est obligatoire pour toute construction ou l’extension de 150m² ou plus
Faire appel à un cabinet d’architecte est obligatoire pour toute construction ou l’extension de 150m² ou plus

Quand faut-il faire appel à un architecte ?

Quand faut-il recourir aux services d’un architecte lors de la rénovation d’un bien immobilier ?

Lors de la rénovation d’un logement, ou d’une transformation, à partir de quel moment le recours à un architecte devient-il obligatoire pour un particulier? C’est le cas lorsque le seuil de 150 m² de surface au plancher est atteint, et cela depuis le 1er mars 2017. En effet, le seuil de 170 m² a été abaissé à cette date. Il s’établit cependant à 800 m² pour les bâtiments agricoles.

Calculer le seuil de 150 mètres carré lors de l’extension d’un logement

Lors de l’agrandissement d’un logement, il faut recourir à un architecte lorsque la surface de plancher dépasse après travaux les 150 m². L’épaisseur des murs et les surfaces où la hauteur de plafond est inférieure ou égale à 1,80 m doivent être déduites. Il faut aussi engager un professionnel si l’emprise au sol dépasse 150 m²: il s’agit de la projection de l’ombre du logement lorsque le soleil est à la verticale.

Si le bâtiment est classé, il convient de s’adresser à un architecte spécialisé

Pour ceux qui mènent des travaux sur un site classé, ou dans un bâtiment historique, il faudra en plus veiller à avoir l’avis d’un architecte des bâtiments de France (ABF). C’est une démarche obligatoire pour les rénovations concernant le patrimoine. Il faut noter aussi que ces seuils concernent les particuliers: une personne morale doit en revanche systématiquement s’adresser à un architecte pour tout projet soumis à un permis de construire.

Publié par l’équipe éditoriale de

About L’immobilier 100% entre Particuliers

L'équipe éditoriale de l'Immobilier 100% entre Particuliers

Check Also

L’attractivité des taux soutient la dynamique du marché immobilier

Crédit immobilier : les tendances pour 2018

Les taux pourraient enregistrer une timide remontée au premier semestre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *