Home > Villes > Toulouse > L’immobilier à Toulouse
Au bord de la Garonne, Toulouse séduit les acheteurs qui ont un projet immobilier
Au bord de la Garonne, Toulouse séduit les acheteurs qui ont un projet immobilier

L’immobilier à Toulouse

A Toulouse, les prix de l’immobilier soutiennent l’activité

Le marché de l’immobilier à Toulouse affiche un regain d’optimisme. La préfecture de Haute-Garonne attire les acheteurs qui profitent de ses prix accessibles. En moyenne, il faut compter un budget de 2.550 euros par mètre carré pour devenir propriétaire d’un appartement dans la ville rose, l’équivalent des prix pratiqués à Montpellier, l’autre grande agglomération de la nouvelle région Occitanie.
Contrairement à Bordeaux, elle aussi traversée par la Garonne, les prix de l’immobilier à Toulouse ne font pas face à un phénomène spéculatif. Dans la préfecture de la Gironde, à moins de 250 km de là, le marché du logement, boosté par la LGV, a vu ses chiffres doubler en dix ans. Le mètre carré y affiche désormais une moyenne de 3.460 euros, ce qui place Bordeaux au rang des villes les plus chères de France.
A Toulouse, au contraire, les prix des habitations restent stables. Il faut dire qu’une grande partie des acquéreurs sont des primo-accédants au budget limité. Les écarts peuvent néanmoins être importants d’un quartier à l’autre. Dans le centre historique, le mètre carré immobilier se négocie entre 4.000 et 4.500 euros pour les beaux appartements. Les quartiers les plus prisés de la cité toulousaine sont Saint-Etienne, Carmes, Saint-Georges ou encore Saint Aubin. Plus en retrait, le quartier de Bonnefoy affiche lui aussi des prix à la hausse. Ce secteur qui va accueillir la gare de Matabiau a le vent en poupe et attire les investisseurs qui y voient un quartier en fort devenir.

Transactions: l’immobilier enregistre une activité record à Toulouse

Si les prix de l’immobilier restent stables, les ventes explosent à Toulouse. Selon les notaires de Haute-Garonne, les volumes ont bondi de 29% en un an pour les appartements anciens. Le nombre de transactions conclues pour ce type de bien s’établit à 13.000. Du côté des maisons anciennes, 11.000 ventes ont été finalisées entre le 1er juillet 2016 et le 30 juin 2017, soit une hausse de 19%. Les ventes des terrains à bâtir ont elles aussi progressé de 19% avec 2.900 transactions signées.
L’attractivité des taux immobiliers favorise le marché immobilier. Selon les experts, ces derniers pourraient remonter en 2018, c’est donc le moment d’en profiter si vous avez un projet immobilier à Toulouse.

Publié par

About Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Check Also

A Clichy, les logements sont recherchés des familles qui n’ont pas les moyens de se loger à Paris

Les communes franciliennes prisées des familles

L’envolée des prix de l’immobilier parisien contraint les ménages à s’éloigner en banlieue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *