Home > Actualités > Les principales causes de refus d’un crédit immobilier
Les primo-accédants voient souvent leur rêve de propriété s’envoler faute de financement immobilier
Les primo-accédants voient souvent leur rêve de propriété s’envoler faute de financement immobilier

Les principales causes de refus d’un crédit immobilier

Votre banque a retoqué votre demande de financement pour l’achat d’un bien immobilier ? Savez-vous qu’en moyenne trois demandes sur dix échouent. La cause du refus peut être multiple.

Avoir une situation professionnelle stable : un prérequis nécessaire pour décrocher un crédit immobilier

N’espérez pas convaincre votre banquier de vous prêter de l’argent pour financer l’achat d’un bien immobilier si vous ne disposez pas d’une situation professionnelle stable. La banque veut avoir l’assurance que vous avez la capacité financière de rembourser vos mensualités, or si vous êtes au chômage cela va être difficile de la rassurer sur ce point.
L’an dernier, 26% des dossiers de demande de crédit immobilier ont été refusés pour cette raison, contre 22% en 2015.
Notre conseil. Si vos revenus sont modestes, attendez d’avoir retrouvé un emploi et de justifier d’un peu d’ancienneté avant de solliciter un prêt à l’habitat.

Justifier d’une capacité de remboursement suffisante : règle n°2 pour obtenir un prêt à l’habitat

Le montant des revenus est la deuxième cause de refus des banques à financer un projet immobilier. Votre taux d’endettement doit être de 33% pour que l’on vous accorde un prêt immobilier. Si votre dossier est fragile (revenus faibles ou irréguliers) sachez que votre banque va être plus exigeante encore et peut vous demander un taux de d’endettement maximum de 30%. Notez que les primes exceptionnelles ou non contractuelles n’entrent pas dans les revenus.
Les crédits à la consommation plombent souvent la capacité d’emprunt des ménages. A moins d’avoir un bon profil, il est préférable d’avoir fini d’honorer vos prêts à la consommation avant de déposer une demande de prêt immobilier.

Savoir gérer ses comptes : une condition sine qua non pour avoir un crédit immobilier

Si vous êtes fréquemment à découvert, votre banque ne va pas vous suivre. Ne soyez donc pas étonné que votre demande de prêt pour l’acquisition d’un appartement n’aboutisse pas si vous ne savez pas tenir vos comptes. Apprenez à gérer votre argent et ne dépensez pas l’argent que vous n’avez pas. Consultez régulièrement vos comptes. Avec internet il est facile de suivre ses comptes et de faire des virements.

L’apport personnel : plus il est important plus c’est facile de décrocher un prêt immobilier

Près de 20% des demandes de financement immobilier sont refusées pour motif d’apport personnel insuffisant. Les primo-accédants, qui ne disposent pas de la revente de leur logement, sont les plus touchés. Toutefois, grâce à l’attractivité des taux immobiliers et aux aides à l’accession à la propriété comme le prêt à taux zéro ce motif de refus est de moins en moins fréquent. Dans l’idéal vous devez avoir assez d’argent pour payer les frais de notaire et les frais d’agence (que vous pouvez économiser en traitant de particulier à particulier), mais il arrive que les banquiers financent intégralement l’achat immobilier. Néanmoins il reste vrai que plus votre apport sera conséquent, plus vous arriverez à négocier un bon taux.

Publié par

About Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Check Also

Pour inciter les propriétaires d’une maison mal isolée, le gouvernement pourrait mettre en place un système de bonus-malus

Le gouvernement veut mettre un terme aux passoires thermiques

En France, entre 7 et 8 millions de logements seraient des passoires énergétiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *