Home > Actualités > PEL : ce qui va changer en 2018
Le PEL est un produit d’épargne qui peut permettre d’obtenir un prêt immobilier
Le PEL est un produit d’épargne qui peut permettre d’obtenir un prêt immobilier

PEL : ce qui va changer en 2018

Ça va changer l’an prochain du côté des placements. Dès le 1er janvier 2018, les nouveaux plans épargne logement (PEL) seront en effet soumis un impôt forfaitaire de 30% dès la première année d’ouverture du compte. C’est ce qu’a annoncé Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie du gouvernement Macron.

PEL : quels changements en 2018

Vous êtes déjà en possession d’un PEL ? Pas d’inquiétude, la fiscalité ne change pas pour vous : les intérêts produits jusqu’à la veille du douzième anniversaire de votre PEL restent exonérés d’impôt sur le revenu. En revanche, une fois ces douze années passées, les intérêts seront imposés au prélèvement forfaitaire unique (PFU) à hauteur de 30%.
Pour les PEL ouverts à compter du mois de janvier prochain, cette fiscalité va en revanche s’appliquer dès la première année. Cette règle s’appliquera également à l’assurance-vie, quel que soit le contrat, au-delà de 150.000 euros pour une personne seule, et de 300.000 euros pour un couple. Les livrets A, les livrets d’épargne populaires (LEP) et l’épargne salariale ne sont pas concernés par cette nouvelle fiscalité.
Pour rappel, à la fin 2016, l’encours des PEL a atteint 259.4 milliards d’euros, un niveau proche de celui des livrets A.

Le plan épargne logement (PEL) c’est quoi déjà ?

Le PEL est un placement bloqué qui produit des intérêts, et qui peut permettre d’obtenir un prêt immobilier et une prime d’Etat sous certaines conditions. Cette épargne est accessible à toute personne, qu’elle soit majeure ou mineure, en revanche, il n’est pas possible de cumuler plusieurs plans d’épargne logement. De plus, si l’épargnant est déjà titulaire d’un compte épargne logement, il doit obligatoirement souscrire le PEL dans le même établissement bancaire que celui dans lequel est domicilié le CEL.
Le montant du versement initial au moment de l’ouverture du PEL doit être au minimum de 225 euros et l’épargnant doit verser au moins 540 euros sur le compte chaque année pour un plafond maximal de 61.200 euros (hors intérêts capitalisés).
Autre condition : l’épargne doit être bloquée pendant au moins 4 ans. Un retrait d’argent avant cette date entrainant une clôture du PEL. Notez également que la durée maximale du PEL est de 10 ans. Au-delà de cette date le plan continue de produire des intérêts pendant 5 ans mais son titulaire ne peut plus effectuer de versements. Le taux de rémunération du produit dépend de la date d’ouverture. Pour un PEL ouvert :

  • entre le 1er aout 2013 et le 31 janvier 2015, le taux est de 2.5%
  • entre le 1er février 2015 et le 31 janvier 2016, il est de 2%
  • entre le 1er février 2016 et le 31 juillet 2016, il est de 1.5%
  • depuis le 1er août 2016, il est de 1%

Publié par l’équipe éditoriale de

About L’immobilier 100% entre Particuliers

L'équipe éditoriale de l'Immobilier 100% entre Particuliers

Check Also

A Paris, les autorités veulent freiner le boum de la location saisonnière

La durée des locations saisonnières à Paris

La Capitale durcit les conditions de location des meublés de tourisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *