Home > Economie-Finance > Le prêt à taux zéro 2018
Le prêt à taux zéro est un dispositif visant à faciliter l’achat immobilier des primo-accédants
Le prêt à taux zéro est un dispositif visant à faciliter l’achat immobilier des primo-accédants

Le prêt à taux zéro 2018

Le PTZ sera reconduit pour une période de 4 ans, mais ses conditions d’octroi seront modifiées

Le gouvernement a dévoilé son plan d’action pour le logement. Parmi les mesures stratégiques annoncées, le prêt à taux zéro sera maintenu pour une période de 4 ans, mais il sera progressivement recentré sur certains territoires jugés prioritaires.

Prêt à Taux Zéro: le dispositif est maintenu dans les zones tendues

Le PTZ devait au départ être supprimé fin 2017, mais il sera finalement maintenu, et reciblé. Ce coup de pouce s’adresse aux primo-accédants achetant un logement neuf, ou un bien dans l’immobilier ancien avec condition de travaux.

Pour rappel la France est divisée en 5 zones, de la plus tendue (A bis) où la pression immobilière est forte, à la plus détendue (zone C) qui correspond aux zones rurales où l’offre en logements est supérieure à la demande.

Dans les grandes villes et dans les banlieues (zones Abis, A et B1), les ménages pourront continuer de bénéficier du PTZ pour une acquisition dans le neuf durant 4 ans.

L’évolution du PTZ dans les villes de taille moyenne et en zone rurale

Dans la première version du gouvernement Macron, le prêt à taux zéro dans le neuf ne devrait être reconduit que pour une année dans les villes de taille moyenne (zone B2) et ne plus être accessible dans les zones rurales (zone C).

Face à l’inquiétude des maires des communes rurales et des professionnels du bâtiment, le chef de l’Etat a décidé de lâcher du lest. Soucieux de proposer une sortie moins brutale du dispositif dans les zones détendues et ne pas casser la dynamique du marché, Emmanuel Macron a ainsi annoncé le 6 octobre dernier à l’occasion d’un salon organisé par la FFB (Fédération française du Bâtiment) un changement de cap.
Concrètement le PTZ va finalement être maintenu dans les zones B2 et C pour deux ans mais avec un taux de 20% contre 40% actuellement (part du PTZ dans le coût total de l’acquisition). Une clause de revoyure est fixée en 2019.

En résumé, les particuliers qui voudront bénéficier du PTZ pour l’achat d’un logement neuf en 2018 et 2019 pourront bénéficier :

  • d’un taux de 40% dans les zones A, Abis et B1
  • d’un taux de 20% dans les zones B2 et C

Concernant le PTZ dans l’ancien, le dispositif sera reconduit pour quatre ans, mais exclusivement dans les zones B2 et C.

Publié par

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

Les taux des crédits immobiliers devraient repartir à la hausse

Les taux immobiliers au premier semestre 2018

Prêt à l’habitat : la barre des 2% devrait être franchie prochainement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *