Home > Actualités > Le plan Logement du gouvernement
La remise en cause du maintien à vie dans le logement social fait partie des mesures prévues par le gouvernement Macron
La remise en cause du maintien à vie dans le logement social fait partie des mesures prévues par le gouvernement Macron

Le plan Logement du gouvernement

Les grandes lignes du plan Logement ont été présentées le 20 septembre dernier par le gouvernement. Ce dernier souhaite faire baisser les loyers en réduisant les dépenses publiques notamment.

La stratégie logement du gouvernement dévoilée

Le gouvernement a dévoilé sa « stratégie logement » visant à accroître et dynamiser le parc immobilier français, et devant permettre la réalisation d’économies conséquentes. Le plan Logement est construit autour de trois axes, comme l’ont expliqué le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard et le secrétaire d’État Julien Denormandie :

  • « construire plus, mieux et moins cher »
  • « répondre aux besoins de chacun, y compris les plus fragiles, sur tout le territoire »
  • « améliorer le cadre de vie personnel et global »

Ventes de terrains en zones tendues : de forts abattements fiscaux pendant 3 ans

Le gouvernement a annoncé de forts abattements fiscaux pendant trois ans sur les plus-values liées à la vente de terrains en zones tendues. « Cet abattement sera de 100% pour la vente de terrains permettant de construire du logement social, de 85% pour du logement intermédiaire, et de 70% pour du logement libre », a détaillé Julien Denormandie lors d’une conférence de presse. Ce dispositif doit permettre d’accélérer la libération du foncier et de construire rapidement des logements.

Prolongation du Prêt à taux zéro et du dispositif Pinel

Pour soutenir la construction de logements neufs et faciliter la mobilité d’un logement à l’autre, le gouvernement a décidé de prolonger de 4 ans deux aides publiques : le PTZ et l’avantage fiscal Pinel. Ces dispositifs seront mieux ciblés et limités aux zones tendues.

Le plan logement prévoit la construction de 80.000 logements pour les étudiants et les jeunes actifs

Le gouvernement prévoit la construction de 60.000 logements pour les étudiants et 20.000 destinés aux jeunes actifs sur le quinquennat. Il propose également une extension de la garantie existante, Visale, financée par Action Logement, qui permet aux jeunes ne bénéficiant pas encore d’un CDI de trouver un logement plus facilement en rassurant le propriétaire.

APL : une baisse plus conséquente dans les logements sociaux

La baisse de 5 euros de l’aide personnalisée au logement (APL) sera complétée par une réduction des APL plus importante (de 60 euros) dans le secteur social. Cela devrait permettre de dégager 1,4 milliard d’euros d’économies par an, a précisé Julien Denormandie. Cette mesure sera compensée pour les locataires, par une baisse des loyers imposée aux bailleurs. Il s’agit de l’un des points les plus sensibles du plan Logement présenté par le gouvernement. Les organismes sociaux s’opposent à ce principe et trouvent injustes que l’effort ne pèse que sur les logements sociaux. Par ailleurs, les offices HLM affirment que si le gouvernement décide de limiter les loyers, ils ne pourront plus construire de nouveaux logements, ce qui peut poser problème dans certaines grandes villes comme Paris qui en manquent cruellement.
Pour éviter la « location à vie », le gouvernement souhaite aussi accélérer le turn-over dans les HLM en réexaminant la situation des locataires tous les 6 ans.

Publié par

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

A Paris, les autorités veulent freiner le boum de la location saisonnière

La durée des locations saisonnières à Paris

La Capitale durcit les conditions de location des meublés de tourisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *