Home > Actualités > Le barème d’exonération de la taxe d’habitation
La taxe d’habitation va progressivement disparaitre pour 80% des ménages
La taxe d’habitation va progressivement disparaitre pour 80% des ménages

Le barème d’exonération de la taxe d’habitation

Dans trois ans, 80% des Français seront exonérés de taxe d’habitation. Le 13 septembre dernier, Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics, a précisé les plafonds d’exonération de cet impôt.
Cliquez ici pour savoir qui seront les gagnants de la réforme de la taxe d’habitation.

Les plafonds d’exonération de la taxe d’habitation sont parus

La réforme de la taxe d’habitation promise par Emmanuel Macron durant sa campagne s’appliquera progressivement sur trois ans. Gérald Darmanin a récemment révélé les plafonds d’exonération à ne pas dépasser pour bénéficier de cette exonération.

Serez-vous exonéré de taxe d’habitation ?

Pour savoir si vous bénéficierez des effets de la réforme, munissez-vous de votre revenu fiscal de référence (RFR) figurant sur votre dernier avis d’imposition. Pour une personne seule, le RFR ne doit pas dépasser 27.000 euros, soit un revenu réel de 30.000 euros annuels environ. Le seuil est de 43.000 euros pour un couple sans enfant, ce qui représente un revenu réel de près de 48.000 euros annuels. Le plafond d’exonération est fixé à 49.000 euros pour un couple avec un enfant, soit en moyenne 54.000 euros en revenu réel annuel. Il faut ensuite ajouter 6.000 euros au RFR pour chaque enfant supplémentaire.
« Quatre-vingts pour cent de ceux qui paient aujourd’hui la taxe d’habitation ne la paieront plus dans trois ans », a rappelé Gérald Darmanin au Club de l’économie. En 2018, la taxe d’habitation devrait baisser de 30% pour plus de 17 millions de foyers français. Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait indiqué que pour la première étape prévue en 2018, la suppression ne concernerait que les ménages percevant moins de 20.000 euros de revenus par an et par part fiscale.

Taxe d’habitation : les contribuables non exonérés paieront-ils plus cher ?

La mise en place de la réforme de la taxe d’habitation se fera en trois étapes. Une première diminution d’un tiers sera réalisée en 2018. Une baisse d’un deuxième tiers aura lieu en 2019 avant une exonération totale en 2020. Selon les chiffres révélés par le journal Le Monde, un contribuable qui paie une taxe d’habitation de 600 euros par an, ne réglera plus que 400 euros en 2018, puis 200 euros en 2019 avant d’en être totalement exonéré l’année suivante.
Gérald Darmanin précise que les ménages qui restent redevables à cet impôt continueront à payer la même somme et ne verront pas leur taxe augmenter. « Se posera ensuite la question de la fiscalité locale », a-t-il toutefois ajouté. Le gouvernement n’exclut pas de revoir dans trois ans le financement des collectivités locales en leur accordant une partie des recettes issues de la contribution sociale généralisée (CSG). Cependant, cela pourrait renforcer les inégalités territoriales. La taxe d’habitation représente aujourd’hui 36% des rentrées fiscales des communes. Dans son programme, Emmanuel Macron avait promis une compensation du manque à gagner pour les communes à « l’euro près ».

Publié par l’équipe éditoriale de

About L’immobilier 100% entre Particuliers

L'équipe éditoriale de l'Immobilier 100% entre Particuliers

Check Also

De nombreux amateurs de randonnée recherchent des chalets à louer hors-saison

Louer en saison creuse

Des pistes pour louer hors-saison un logement de vacances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *