Home > Actualités > Nicolas Hulot s’attaque à la précarité énergétique
Le ministre de la Transition écologique veut mettre fin aux passoires énergiques, ces logements anciens et mal isolés
Le ministre de la Transition écologique veut mettre fin aux passoires énergiques, ces logements anciens et mal isolés

Nicolas Hulot s’attaque à la précarité énergétique

Le Plan Climat annoncé par Nicolas Hulot vise à inciter les particuliers à rénover leur logement. Retour sur les grandes lignes de ce dispositif.

Une prime plutôt qu’un crédit d’impôt pour rénover son logement

Depuis 2014, les particuliers qui réalisent des travaux de rénovation énergétique, ou qui font l’acquisition d’équipements plus performants pour leur habitation principale, bénéficient d’un allégement fiscal de 30% du montant des sommes engagées. Mais ce crédit d’impôt n’est versé que plusieurs mois après l’achèvement des travaux, pénalisant les ménages les plus modestes (qui sont aussi souvent ceux qui habitent les logements les moins biens isolés). Pour pallier à ce problème, Nicolas Hulot a annoncé, dès 2019, la transformation du crédit d’impôt pour la transition énergétique en prime. Celle-ci sera versée dès que les travaux seront terminés. Le ministre espère ainsi soulager la trésorerie des particuliers et les inciter à engager des travaux d’amélioration de leur logement.

La fin des chaudières au fioul

Le ministre de la Transition écologique et solidaire veut donner un coup de pouce aux particuliers qui se chauffent au fioul. Il a ainsi annoncé que dans le cadre de son Plan Climat, une aide, pouvant aller jusqu’à 3.000 euros, sera versée aux ménages modestes qui remplaceront leur ancienne chaudière au fioul par un modèle plus performant au bois ou par une pompe à chaleur.
Cette aide sera versée via le mécanisme des certificats d’économies d’énergie (CEE) qui contraint les fournisseurs d’énergie (comme Total, EDF, Engie, ou encore la grande distribution (Auchan, Carrefour, Casino…) au titre des ventes de carburants) à financer des actions d’économies d’énergie (amélioration de l’isolation, changement de chaudière, pose de panneaux solaires…).

Facture énergétique : le chèque énergie va généraliser

Mis en place par la loi sur la transition énergétique, le chèque énergie est expérimenté depuis deux ans dans quatre départements : l’Ardèche, l’Aveyron, les Côtes-d’Armor, et le Pas-de-Calais. Ce dispositif vient en remplacement des tarifs sociaux de l’électricité et du gaz. Dès 2018, le chèque énergie sera élargi à l’ensemble du territoire. Le montant de cette aide sera dans un premier temps fixé à 150 euros en moyenne (en fonction des revenus du ménage) et devrait atteindre les 200 euros en 2019.

Publié par

About Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Check Also

L’attractivité des taux soutient la dynamique du marché immobilier

Crédit immobilier : les tendances pour 2018

Les taux pourraient enregistrer une timide remontée au premier semestre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *