Home > Actualités > Les villes d’Europe où le tourisme pèse sur l’immobilier
A Barcelone, les logements meublés sont majoritairement loués par les touristes
A Barcelone, les logements meublés sont majoritairement loués par les touristes

Les villes d’Europe où le tourisme pèse sur l’immobilier

Les locaux peinent à habiter les centres historiques des capitales européennes, car le tourisme fait grimper les prix

Les centres-villes des capitales européennes tuées à petit feu par le tourisme ? À Barcelone, Amsterdam, Paris ou Lisbonne, les locations de logements meublés sur les plateformes de location de type Airbnb font grimper les prix de l’immobilier. Ceux-ci deviennent trop chers pour les locaux, forcés de déménager plus loin ! L’âme des quartiers, justement recherchée par les voyageurs, se perd ainsi peu à peu, au profit de commerces touristiques.

À Barcelone, les habitants font leur valise pour habiter la banlieue

À Barcelone, l’afflux de touristes a poussé de nombreux propriétaires à convertir leurs logements en location saisonnière, quand ils ne sont pas vendus à des investisseurs. Les habitants du centre quant à eux émigrent en banlieue afin de trouver des prix plus abordables. Car le mètre carré a flambé dans la ville espagnole, avec l’attrait pour les locations touristiques qui permettent aux bailleurs d’augmenter leurs gains immobiliers. La situation est similaire à Madrid.

Location : les meublés touristiques explosent aussi à Paris

À Paris également, des habitants ont partagé leurs craintes face à ce qu’ils appellent la « désertification invisible » des quartiers, comme le IVe arrondissement, l’île Saint-Louis et Notre-Dame. En cinq ans, la mairie de Paris a calculé que 20.000 logements ont été retirés du marché de la location pour être proposés en meublés aux visiteurs de passage.

Les villes touristiques européennes s’interrogent sur cette mutation des centres-villes

Les villes comme Paris, Berlin ou Londres prennent des mesures pour limiter ce type de location. Barcelone distribue également des amendes aux sites de location Airbnb et Homeaway, à qui elle reproche de louer des logements sans la licence touristique obligatoire. Les villes espagnoles de Madrid et Barcelone souhaitent discuter de cette question lors d’une grande conférence internationale, organisée cet automne.

Publié par

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

Les primo-accédants voient souvent leur rêve de propriété s’envoler faute de financement immobilier

Les principales causes de refus d’un crédit immobilier

Près de 3 demandes de financement sur 10 n’aboutissent pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *