Home > Actualités > Mettre en location un bien immobilier
Avant de remettre les clés à son locataire, le bailleur doit réaliser un certain nombre de formalités
Avant de remettre les clés à son locataire, le bailleur doit réaliser un certain nombre de formalités

Mettre en location un bien immobilier

Vous envisagez de mettre votre bien immobilier en location ? Découvrez toutes les étapes à respecter en tant que propriétaire-bailleur.

Les diagnostics obligatoires en location

Avant de mettre votre bien en location, il vous faudra connaître les obligations légales à respecter. Pour cela, vous devrez dans un premier temps déterminer quel type de location vous souhaitez envisager (location vide, location meublée, location saisonnière ou à l’année).
Concernant le dossier de diagnostic technique, vous devrez impérativement réaliser :
le DPE (Diagnostic Performance Energétique),
le CREP (Constat des Risques d’Exposition au Plomb) si le bien a été construit avant le 1er janvier 1949,
l’ERNMT (Etat des Risques Naturels, Miniers et Technologiques).
Attention, pour les baux signés à partir du 1er juillet 2017, les diagnostics gaz et électricité doivent désormais être annexés au contrat de location.

Mettre son bien en location

Une fois ces étapes franchies, vous allez pouvoir mettre votre bien en location. Une autre question importante se pose alors. Préférez-vous faire appel à un mandataire immobilier qui s’occupera de la gestion du bien ou allez-vous vous en occuper vous-même ? Si l’agence immobilière vous soulagera de nombreuses démarches, elle a aussi un coût pour le propriétaire comme pour le locataire qui devra s’acquitter des frais d’agence.
Quel que soit votre choix, les démarches à effectuer sont les suivantes : rédaction de l’annonce, visites, choix du locataire, préparation du bail et signature, état des lieux d’entrée. Pour choisir votre futur locataire, demandez des pièces justificatives aux candidats à la location (carte d’identité, bulletins de salaire, avis d’imposition, quittances des précédents loyers…)
Les dernières réformes ont permis de définir un contrat de location type. Assurez-vous que celui que vous proposez à la signature corresponde à ces nouveaux critères.

Déclarer ses revenus locatifs

Devenir bailleur génère des revenus qui doivent être déclarés. En dessous de 15.000 €, vous pourrez profiter du régime micro-foncier simplifié. Au-delà, il vous faudra remplir une déclaration spéciale. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre centre des impôts pour connaitre les déductions dont vous pouvez bénéficier.

Publié par 

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

Le PEL est un produit d’épargne qui peut permettre d’obtenir un prêt immobilier

PEL : ce qui va changer en 2018

Les nouveaux PEL vont être soumis un impôt forfaitaire dès la première année

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *