Home > Villes > Paris > Les prix de l’immobilier à Paris
A Paris, le prix des logements a atteint un nouveau sommet
A Paris, le prix des logements a atteint un nouveau sommet

Les prix de l’immobilier à Paris

Entre le premier semestre 2016 et le premier semestre 2017, les prix de l’immobilier ont flambé à Paris pour atteindre 8.940 euros le mètre carré. Le réseau d’agences immobilières Century 21 précise que des niveaux inédits ont été atteints dans la capitale.

Nouveau record pour les prix de l’immobilier parisien

Les prix de l’immobilier parisien ont progressé de 7,7 % en seulement un an, ils atteignent désormais un nouveau record : 8.940 euros le mètre carré. Conséquence : les acquéreurs parisiens sont majoritairement des cadres supérieurs et des professions libérales, les employés et les ouvriers restent quant à eux minoritaires.

Paris : la barre des 9.000 euros le mètre carré franchie

Les prix de l’immobilier atteignent des sommets dans la capitale. Ils ont progressé de 7,7 % entre le premier semestre 2016 et le premier semestre 2017. A titre de comparaison, la hausse n’a été que de 1,5 % sur un an, sur l’ensemble de la France. Le réseau d’agences Century 21 précise qu’il s’agit d’un nouveau record, le seuil des 9.000 euros le mètre carré a été franchi au second trimestre 2017. Outre la pénurie des logements « familiaux » (entre 120 et 150 mètres carrés) principalement visible dans les beaux quartiers, la flambée des prix s’explique également par l’insuffisance de nouvelles constructions à Paris. Le retour en France de riches expatriés provenant de Londres après le Brexit et les élections présidentielles est aussi en cause.
La hausse des prix décourage tout de même certains acheteurs. En effet, ces derniers se tournent davantage vers des logements de petites surfaces. La surface moyenne est d’ailleurs passée de 53 à 51 mètres carrés, souligne Century 21 dans un communiqué. De plus, la durée moyenne de vente d’un logement a également baissé pour s’établir à 58 jours, contre 66 jours un an plus tôt.

Immobilier Paris : les acquéreurs parisiens sont majoritairement des cadres

Les cadres supérieurs et les professions libérales sont surreprésentés parmi les acquéreurs parisiens. Leur part est de 46 % alors que celle des employés et ouvriers s’effondre de 19 % sur la même période. Pour financer ces opérations, les acquéreurs utilisent largement le crédit immobilier : la durée d’emprunt est passée de 19,46 ans à 20,06 ans en moyenne et la quotité financée par le crédit a augmenté de 57,5 à 62,5 %. Le montant moyen des transactions au premier trimestre 2017 est ainsi de 446.982 euros, un montant élevé, d’autant plus que les acheteurs font des sacrifices sur la surface de leur futur logement.
Avec un prix dépassant les 8.500 euros le mètre carré, Paris reste donc deux fois plus chère que Lyon, la plus onéreuse des villes françaises. L’écart entre Paris et les grandes villes ne cesse de se creuser. Entre 2009 et aujourd’hui, les prix parisiens auraient augmenté de 45 %, contre 9 % en moyenne nationale. Le constat est le même concernant les départements limitrophes tels que les Hauts-de-Seine, où les prix de l’immobilier ont également augmenté de 8,9 % en seulement un an.

Publié par

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

Le centre-ville de Rennes subit des travaux de rénovation

L’offre immobilière à Rennes

La plus grande ville de Bretagne développe les projets immobiliers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *