Home > Actualités > Préparer sa retraite grâce à l’immobilier
Investir dans l’immobilier permet aux retraités de bénéficier d’un complément de revenus
Investir dans l’immobilier permet aux retraités de bénéficier d’un complément de revenus

Préparer sa retraite grâce à l’immobilier

Indispensable aujourd’hui alors que le système social français est en difficulté, l’investissement immobilier reste l’un des plus sûrs moyens de financer sa retraite.

La pierre : le placement privilégié des Français qui prépare leur retraite

On le sait depuis longtemps, les Français aiment la pierre ! Il faut dire que le placement immobilier a de nombreux avantages dont celui de pouvoir se réaliser à crédit même sans avoir énormément de fonds propres. Et en ces temps de taux bas (environ 1,70 % pour un emprunt sur 20 ans), le calcul s’avère rentable même à un âge déjà avancé. En effet, l’investissement immobilier à visée locative vous permet, une fois votre prêt remboursé, d’obtenir des revenus réguliers une fois à la retraite ou encore de vendre en obtenant une plus-value.

Préparer sa retraite : l’immobilier ancien pour une location rentable

À condition de bien étudier l’emplacement, un investissement dans l’immobilier ancien peut faire espérer une rentabilité allant de 2,5 à 10 %. Mais attention, même si votre emprunt est intégralement remboursé par les loyers, certains frais sont à mesurer : impôts fonciers, travaux d’entretien (du logement et de la copropriété) ou encore la partie des charges locatives vous revenant. Il faut également intégrer les périodes où votre logement ne sera pas loué, qui peuvent s’étendre de quelques semaines à plusieurs mois selon la localisation de votre bien.
Mais l’investissement immobilier dans l’ancien permet de déduire de nombreux frais des revenus fonciers. C’est le cas des travaux de rénovation ou de réhabilitation ou encore du montant des impôts fonciers, de celui des charges locatives, de l’assurance ou encore des intérêts d’emprunt. De plus, s’il existe un déficit foncier et que les charges locatives payées sont plus hautes que les loyers encaissés, vous pourrez reporter ce déficit sur votre revenu global à hauteur de 10.700 euros l’année de réalisation des travaux.

Le dispositif Pinel pour investir dans l’immobilier en allégeant ses impôts

Vous êtes lourdement imposés ? Le système Pinel est fait pour vous ! Il vous permet d’investir dans de l’immobilier tout en bénéficiant de réductions d’impôt. Pour cela, vous devez vous engager à louer durant six, neuf ou dix ans en vous conformant au loyer en vigueur (déterminé selon la localisation et la taille de votre bien). Votre réduction d’impôts s’élèvera alors à 12, 18 ou 21 % de votre investissement, tout en étant plafonnée à 63.000 euros sur douze ans. Vous pouvez espérer de 2,5 à 3,5 % de rentabilité si vous choisissez, là aussi, une localisation adaptée. À savoir que les logements neufs se louent généralement facilement et qu’ils vous dispensent de travaux de copropriété durant au moins dix ans.

L’investissement en résidence seniors pour préparer sereinement sa retraite

Ici, il n’est pas forcément question d’investir dans votre futur logement, mais surtout de réaliser un investissement rentable et fiscalement intéressant. Ce type d’achat se réalise dans une résidence meublée et avec services orientés seniors. Vous achetez un pack, composé d’un bail commercial de neuf ou de dix ans avec l’exploitant. Ce dernier vous reverse alors un loyer et vous bénéficiez d’une fiscalité intéressante : 50 % de réduction sur les loyers en régime micro-BIC contre 30 % en régime réel. Mais ce dernier peut vous permettre de déduire les taxes (impôts fonciers, intérêt), mais également l’amortissement des meubles. Là aussi, l’emplacement fait tout : de plus, selon la localisation, votre bien sera plus ou moins facile à relouer.

Le viager pour un investissement immobilier à prix réduit

Consistant à acheter un bien qui reste occupé par son vendeur, le viager peut vous permettre d’acquérir aussi bien un appartement, qu’une maison, en ville ou en bord de mer. Ce type d’achat, où vous versez un bouquet (somme d’argent) à la signature puis une rente mensuelle jusqu’au décès du vendeur, est intéressant si vous ne disposez pas d’une très grosse mise de départ. Attention toutefois de bien budgétiser votre capacité de rente mensuelle, celle-ci pouvant durer si votre vendeur bat des records de longévité. Et dans ce cas, ou même si vous avez besoin de trouver une source nouvelle de revenus, il vous sera difficile de revendre votre bien occupé.

Publié par

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

Pour obtenir un crédit maison, les ménages sont souvent obligés de domicilier leurs revenus dans la banque prêteuse

Crédit immobilier : les changements 2018

La domiciliation des revenus sera bientôt limitée dans le temps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *