Home > Actualités > Les taux immobiliers cet été
Les taux des crédits à l’habitat devraient faire preuve de stabilité cet été
Les taux des crédits à l’habitat devraient faire preuve de stabilité cet été

Les taux immobiliers cet été

En juin, les crédits immobiliers restent attractifs pour les emprunteurs !

Les acquéreurs craignent une remontée des taux de l’immobilier. Mais à quoi faut-il réellement s’attendre pour cet été? Premier constat: le crédit immobilier reste attractif ! Début juin, les moyennes des taux d’emprunt publiés par les courtiers sont comprises entre 1,60% et 1,80% pour un prêt sur 20 ans. Pour ces prochains mois, les experts tablent aussi sur une stabilisation, avec des micro-hausses et micro-baisses ponctuelles.

Après la remontée des taux immobiliers en février 2017, place à la stabilisation

Dans son baromètre mensuel des taux immobiliers, l’Observatoire Crédit Logement-CSA note que la plus forte hausse a été constatée en février 2017 mais que depuis les augmentations restent « de faible ampleur ». Cet observatoire estime qu’il s’agit d’un rebond temporaire. En mai, les prêts immobiliers sur 20 ans se sont négociés à 1,60%, et devraient rester proches de ces taux pour le mois de juin. Les courtiers estiment que l’heure est à la stabilisation des taux d’emprunt.

Évolution des taux immobiliers: des pronostics de courtiers qui divergent !

Les courtiers qui se lancent dans des pronostics concernant l’évolution des taux au cours des prochains moins ne partagent pas tous le même avis. Pour Cafpi, les emprunteurs doivent s’attendre à la poursuite d’une hausse progressive des taux. De son côté, l’Observatoire Crédit Logement-CSA porte une autre analyse sur la situation. Il imagine que d’ici le début de l’été, les taux de crédit pourraient au contraire s’alléger, suite au repli des taux des obligations.

Publié par

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

Pour inciter les propriétaires d’une maison mal isolée, le gouvernement pourrait mettre en place un système de bonus-malus

Le gouvernement veut mettre un terme aux passoires thermiques

En France, entre 7 et 8 millions de logements seraient des passoires énergétiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *