Home > Actualités > L’immobilier est reparti… Mais jusqu’à quand ?
Achat immobilier, c’est maintenant !
Achat immobilier, c’est maintenant !

L’immobilier est reparti… Mais jusqu’à quand ?

Malgré les incertitudes qui secouent la France en cette période électorale, le marché immobilier français continue sa courbe ascendante. L’inquiétude n’a pas gagné les acheteurs.

Un marché immobilier en plein renouveau

C’est un fait, le marché immobilier connait un véritable renouveau en France depuis maintenant quelques mois. Et la tendance ne faiblit pas. Ainsi, les notaires ont enregistré à fin février une augmentation de +7,7 % des transactions sur un an (soit 867 000 ventes). Le nombre de ventes est donc plus important que le record de mai 2006 où 837 000 transactions avaient été enregistrées en un an.

Toutefois, le parc de logements ayant grandi depuis la fin des années 90, les notaires estiment qu’il faudrait aujourd’hui atteindre 940 000 ventes sur un an pour battre ce record. Toutefois, le chiffre des mises en chantier (+13 % soit 387 000 sur 1 an) prouve, s’il en est besoin, que le marché se porte relativement bien malgré l’avenir politique incertain en France.

Malgré la légère hausse des taux immobiliers, les Français achètent

Il faut dire que les taux bas des emprunts immobiliers ont fortement contribué à cette jolie vitalité, et ce malgré une reprise à la hausse de ces taux depuis fin 2016. Durant les deux premiers mois de l’année, 37 milliards (en janvier) et 32,6 milliards d’euros (en février) ont été accordés au titre des emprunts liés à l’habitat. À noter que parmi ses presque 70 milliards de crédits, 60 % sont liés à des renégociations d’emprunts. Dans le même temps, l’état français a prolongé le système de prêt à taux zéro (PTZ) et le dispositif Pinel afin de soutenir encore un peu le secteur immobilier. Et les Français, devant les premières hausses de taux, ont sans doute pris la décision de réaliser enfin les projets d’achats qu’ils repoussaient jusqu’alors.

Les professionnels de l’immobilier se réjouissent donc. D’autant plus que, l’assureur-crédit Coface prédit une nouvelle baisse des défaillances d’entreprises du secteur dans l’année à venir (-7,7 % en 2017 après -6,8 % en 2016). La capacité d’achat des ménages français s’étant améliorée au point de retrouver un niveau plus jamais vu depuis 2003.

Encore de nombreuses incertitudes sur le marché de l’immobilier français

Malgré tout, il reste de nombreuses incertitudes en ce qui concerne la durée de cette reprise. Outre le fait que les taux pourraient remonter de façon exponentielle et venir brider les perspectives d’achat des Français, des prix en hausse pourraient également décourager une bonne partie des futurs acquéreurs. D’autant plus que selon l’OCDE, les prix de logements français sont déjà surévalués de 27 % et que depuis un an les prix augmentent (de 0,5 % au quatrième trimestre 2016 et de 1,7 % par an en France selon les Notaires). Selon les chiffres de la Coface, les ménages aux revenus moyens pourraient perdre en surface 18 m² en capacité d’achat. Ce qui replacerait celle-ci au niveau de 2012.

Publié par

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

A Paris, les autorités veulent freiner le boum de la location saisonnière

La durée des locations saisonnières à Paris

La Capitale durcit les conditions de location des meublés de tourisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *