Home > Actualités > Les taux immobiliers
Les taux pour acheter une maison repartent à la hausse
Les taux pour acheter une maison repartent à la hausse

Les taux immobiliers

Immobilier : les taux sont en hausse

Les taux des crédits à l’habitat sont en hausse depuis le mois de décembre 2016. La tendance s’est confirmée en avril avec une progression de 1.55% en moyenne selon l’Observatoire Crédit Logement / CSA. Il s’agit donc du cinquième mois consécutif de hausse même si le rythme est plus ralenti.

Le mouvement affecte l’ensemble du marché immobilier de manière similaire. En effet, la hausse des taux se produit à un rythme comparable sur toutes les catégories de prêts. Les durées les plus longues ne sont pas affectées plus que les autres. Toutefois, le courtier Empruntis souligne que le mois de mai laisse apparaître les premières baisses des taux immobiliers.

Crédit à l’habitat : la lente remontée des taux immobiliers s’est poursuivie en avril

Le taux moyen du crédit immobilier était de 1,55 % au mois avril, contre 1,51 % en mars dernier. Le rapport de l’Observatoire Crédit logement / CSA publié le 9 mai 2017 note également que pour l’accession à la propriété dans le neuf, les taux se sont affichés en 1,63 % en avril, contre 1,56 % dans l’ancien. Cette remontée de 4 points depuis décembre permet aux taux de retrouver leur niveau de juillet 2016.
La durée des prêts accordés en avril était de 213 mois en moyenne, soit 4 mois de plus qu’au mois de mars. Pour l’Observatoire, les conditions de crédit actuelles restent toujours favorables aux emprunteurs.

Vers une baisse des taux immobiliers dans les mois à venir ?

Bonne nouvelle pour ceux qui ont un projet d’achat immobilier, la hausse des taux montre des signes de ralentissement. En effet, depuis mars les augmentations restent moindres, souligne l’Observatoire. Le courtier Vousfinancer.com anticipe une stabilisation, voire une baisse dans les prochains mois. Au début du mois de mai, les taux sont restés relativement stables, cinq banques ont également baissé leurs taux de 0,10 %, précise le courtier.
Si les notaires prévoient des prix record à Paris en juin avec un prix de 8 700 euros au mètre carré, cette hausse de prix serait compensée par le niveau des taux, avec un pouvoir d’achat « quasi-stable » par rapport à 2010, lorsque les prix avoisinaient les 7 000 euros par mètre carré dans la capitale. Meilleurtaux.com souligne toutefois que le pouvoir d’achat a diminué entre mars et avril dans certaines grandes villes comme Angers, Saint-Etienne, Rennes, Strasbourg ou encore Lille.

Immobilier : la pression des taux réduite par l’élection d’Emmanuel Macron ?

La hausse des taux enregistrée depuis décembre 2016 s’explique en partie par l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis et aux incertitudes liées à l’approche des élections françaises. L’élection d’Emmanuel Macron a eu tendance à rassurer les investisseurs, les emprunts d’Etat ont quant à eux connu une forte détente. Les taux des emprunts d’Etat à 10 ans sont passés de 0,4 % en octobre à plus de 1,1 % en février. Cependant, les élections législatives pourraient elles aussi influer sur l’évolution de ces taux. Jérôme Robin, président de Vousfinancer.com, explique que la possibilité pour Emmanuel Macron d’obtenir une majorité sera déterminante et pourrait contribuer à rassurer les investisseurs et les agences de notation sur sa capacité à mener des réformes économiques.

Publié par

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

La remise en cause du maintien à vie dans le logement social fait partie des mesures prévues par le gouvernement Macron

Le plan Logement du gouvernement

Le gouvernement a dévoilé sa réforme du secteur immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *