Home > Actualités > Immobilier: bilan du quinquennat de François Hollande ?
François Hollande, retour sur sa politique en matière d’immobilier
François Hollande, retour sur sa politique en matière d’immobilier

Immobilier: bilan du quinquennat de François Hollande ?

Immobilier : le bilan du président Hollande sur le dossier de l’immobilier

Qu’a fait François Hollande pour l’immobilier durant les cinq années de son mandat ? Sa politique du logement a été caractérisée par les méthodes bien différentes de ses ministres. La Ministre du Logement Cécile Duflot, écologiste, a tenté de combiner une relance de la construction et une réforme profonde du marché immobilier. Après son départ, une partie de la loi Alur qu’elle avait instaurée a été détricotée par Manuel Valls, qui a préféré encourager le marché avec des incitations fiscales et la simplification des normes de construction.

Promesse de campagne: La construction de 2,5 millions de logements intermédiaires n’a pas été atteinte

Concernant la promesse de construire 2,5 millions de logements intermédiaires durant son quinquennat, Hollande n’a pas atteint son objectif. En tout, la construction de 2,1 millions de logements a été autorisée, mais tous les chantiers ne sont pas encore lancés. Le président avait aussi promis 40’000 nouveaux logements étudiants, mais seuls 67% ont été effectivement réalisés fin 2016. Pour les logements sociaux, le but était d’en construire 150’000 par an, mais seuls 112’000 unités ont vu le jour chaque année. L’État a tenu sa promesse de mettre à disposition des terrains pour la construction de logements sociaux, et 452 cessions dans ce sens ont été comptabilisées depuis 2013. Concernant les hébergements d’urgence, 46’000 nouvelles places ont été créées.

Location : Bilan des coups de pouce pour l’accès au logement

La loi Alur prévoyait l’instauration d’une garantie universelle des loyers (GUL), qui a été remplacée par des dispositifs adressés aux jeunes salariés et aux étudiants. L’encadrement des loyers devait lui aussi être généralisé en France, mais il ne s’applique qu’à Paris et à Lille de manière expérimentale. Rappelons que ce dispositif a contribué à une diminution des loyers d’environ 30% dans la capitale.

Publié par

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

Les primo-accédants voient souvent leur rêve de propriété s’envoler faute de financement immobilier

Les principales causes de refus d’un crédit immobilier

Près de 3 demandes de financement sur 10 n’aboutissent pas

One comment

  1. vendreaunpromoteur.com

    Voyons si Macron va, lui, tenir parole sur ses engagements et réussir à rattraper le retard qu’on a pris ces 5 dernières années en matière de construction de nouveaux logements. La demande est grande et le manque de logements sociaux et/ou intermédiaire va sûrement se faire de plus en plus ressentir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *