Home > Villes > Bordeaux > Les prix de l’immobilier à Bordeaux
A Bordeaux, le marché de l’immobilier est en plein boom
A Bordeaux, le marché de l’immobilier est en plein boom

Les prix de l’immobilier à Bordeaux

Comme tous les ans à la même époque, l’heure des bilans a sonné. Et c’est au tour des notaires de faire le point sur les hausses des prix de l’immobilier dans 17 métropoles de France.

Prix de l’immobilier : Bordeaux, la ville où les propriétaires ont réalisé la plus belle opération

Sous l’égide d’Alain Juppé, la ville de Bordeaux s’est dotée d’une politique d’embellissement au début des années 2000. Et l’opération séduction porte ses fruits puisque la jolie Girondine est, après Paris, la ville où les prix de l’immobilier ont le plus progressé. Ainsi dans la préfecture de la Gironde, les prix des appartements achetés en 2006 ont gagné +42 % (+47 % à Paris) en 10 ans, alors que les propriétaires qui ont franchi le pas en 2011 ont réalisé une plus-value de +14 % sur le prix du mètre carré. En moyenne, les appartements s’échangent aujourd’hui au prix de 3.200 €/m² alors que pour acquérir une maison il faut débourser 258.900 €. Les notaires notent d’ailleurs que ceux qui ont préféré investir dans une maison individuelle ont été légèrement moins gâtés avec une progression de +25 % en 10 ans, et de « seulement » +7,7 % en 5 ans.

Mieux encore, pour 2016, Bordeaux a relégué la capitale en seconde position sur le terrain de l’investissement immobilier avec une hausse des prix de +4,1 % en septembre. Pour les professionnels, loin d’être un feu de paille, cette tendance s’annonce lourde à Bordeaux qui va bénéficier dès l’été 2017 de l’arrivée du TGV !

Prix immobiliers : des tendances contrastées selon les villes

La ville du Sud-Ouest n’est pas la seule à bien se porter. D’autres villes se sont révélées très intéressantes pour les investisseurs immobiliers. À condition de bien choisir sa métropole. Ainsi, si à Lyon et Lille, les notaires ont noté une hausse du prix des appartements de +30 % et +17 %, à Saint-Étienne, Toulon et Grenoble, l’immobilier a perdu respectivement -26 %, -14 % et -10 % en dix ans. Côté maison, c’est encore la ville de Martine Aubry qui se hisse à la troisième place du podium des meilleurs investissements, avec +14 % à égalité avec Rennes.

Mais la hausse des prix n’a pas que du bon. Dans les villes où le prix du mètre carré est en baisse, les acheteurs sont en effet beaucoup plus à la fête. Cette diminution, ajoutée à la baisse des taux, leur permet d’acheter plus grand. Si vous voulez investir, vous pouvez aujourd’hui acquérir un bien de 83 m² de plus qu’il y a 10 ans à Saint-Étienne, 28 m² de plus à Toulon ou encore 27 m² de plus au Havre.

Publié par

About Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Check Also

Au bord de la Garonne, Bordeaux offre de nombreuses opportunités pour un achat immobilier

Investir dans l’immobilier à Bordeaux

Découvrez les nouveaux quartiers prometteurs de la préfecture de Gironde

2 comments

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article très complet.
    En effet les prix de l’immobilier à Bordeaux ne cessent d’augmenter… La vie est douce à Bordeaux, cette ville cache bien des surprises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *