Home > Economie-Finance > Achat immobilier : les impôts locaux
Les impôts locaux pèsent lourds, il ne faut pas les négliger lors d’un achat immobilier
Les impôts locaux pèsent lourds, il ne faut pas les négliger lors d’un achat immobilier

Achat immobilier : les impôts locaux

Vous avez le projet d’acheter une maison ou un appartement et vous avez préparé soigneusement votre budget. Mais au-delà des frais de notaire ou encore des mensualités de crédit, avez-vous pensé à prendre en compte les impôts locaux ?

Le saviez-vous ? A compter de 2017, une nouvelle taxe va s’appliquer aux propriétaires.

Les impôts locaux, un budget important à ne pas négliger lors de la recherche d’un bien à acheter

Pour devenir propriétaire d’un bien immobilier, il faut s’acquitter des frais de notaire, éventuellement des frais d’agence et rembourser chaque mois son crédit immobilier. Ces éléments sont intégrés au budget global lié à l’achat. Parfois négligés, les impôts locaux font aux aussi partie des frais annexes qui peuvent peser lourdement sur le budget mensuel. Il est donc important d’évaluer le plus précisément possible le montant que vous devrez débourser. Si la taxe d’habitation est calculée en fonction des revenus, la taxe foncière ne l’est pas et vous pouvez donc vous fier à celle payée par le vendeur.
Attention sachez que le montant des impôts locaux a tendance à augmenter au fil des années.

Achat immobilier : comptez 167 € d’impôts par mois pour un 70 m²

C’est le montant moyen que coûtent les impôts locaux dans les dix plus grandes villes de France d’après une étude réalisée par Meilleurtaux.com. Un budget qui s’ajoute aux mensualités du crédit immobilier et qui peut avoir un impact important sur le financement du bien. Sans compter que ce chiffre varie de manière très importante selon les villes. A Montpellier par exemple, c’est 216 € par mois qu’il faut en moyenne débourser pour les impôts locaux, alors qu’à Paris, la fiscalité est moins importante avec un montant de 90 €.

Les impôts locaux peuvent représenter jusqu’à trois mensualités de plus par an !

L’étude ainsi réalisée montre que malgré des taux immobiliers au plus bas, les impôts locaux peuvent peser lourd dans le budget des accédants à la propriété. Selon les villes, le taux moyen d’un crédit sur 20 ans est de 1.70 %. Rajouté au coût mensuel des impôts locaux, cela équivaut à un crédit à 4 % sur Montpellier, soit en moyenne trois mensualités de plus.

Publié par

About Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Check Also

L’allocation logement permet aux ménages de réduire le coût des dépenses liées à l’habitat

Demander une allocation logement 

Tout savoir sur les aides au logement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *