Home > Conseils > Se porter caution
Se porter caution pour aider un proche à acheter une maison n’est pas sans conséquence
Se porter caution pour aider un proche à acheter une maison n’est pas sans conséquence

Se porter caution

Se porter caution pour un ami ou un membre de sa famille qui souhaite devenir propriétaire est un engagement financier qui n’est pas sans conséquence. Il est important d’en mesurer les risques.
Retrouvez nos conseils pour aider son enfant à devenir propriétaire.

Aider un proche à devenir propriétaire : attention le cautionnement vous engage

En vous portant caution pour un tiers, vous vous engagez sur le remboursement de son crédit. Clairement, si l’emprunteur pour lequel vous vous êtes porté caution n’honore pas le paiement de ses mensualités, le créancier se retournera alors contre vous pour vous demander le versement des sommes dues.
Si vous êtes caution simple, la banque engagera dans un premier temps une procédure à l’encontre du débiteur. C’est le bénéfice de discussion. Si l’emprunteur est déclaré insolvable, c’est alors la personne caution qui devra payer la dette.
Si vous êtes caution solidaire, vous êtes alors au même niveau que l’emprunteur. Le créancier pourra alors s’adresser à la caution tout comme à l’emprunteur pour récupérer les sommes dues.

Comment se protéger en tant que caution

Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut être prudent et ne pas s’engager à la légère. En tant que caution, l’organisme prêteur doit vous faire parvenir un exemplaire de l’offre de prêt. Etudiez-le attentivement. Dans tous les cas, ne renoncez pas au bénéfice de discussion. C’est cette clause qui place l’emprunteur au premier plan. Vous ne serez sollicité qu’en cas d’insolvabilité de sa part et si les poursuites engagées contre lui n’aboutissent pas. En parallèle, vous avez la possibilité de préciser la portée de votre engagement dans la durée ou de mentionner une limite financière, c’est le cautionnement partiel. Ce sont des éléments importants à ne pas négliger. En effet, en cas de décès de la personne qui s’est engagée comme caution, son engagement est transmis automatiquement à ses héritiers.
Enfin, pour que l’acte de cautionnement soit valable, il doit obligatoirement comprendre une mention manuscrite précisant la durée de l’engagement et les sommes concernées en chiffres et en lettres. C’est la formule type de l’article L 313-7 du Code de la consommation.

Publié par

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

La baisse de l’APL va pénaliser les plus modestes

La baisse des APL

Les allocataires de l’aide personnalisée au logement vont toucher moins dès octobre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *