Home > Droit > Prêt viager hypothécaire, qu’est ce que c’est ?
Prêt viager hypothécaire

Prêt viager hypothécaire, qu’est ce que c’est ?

Le prêt viager hypothécaire : un prêt consenti sans assurance-décès

Inspiré du « reverse mortgage » anglo-saxon (ou hypothèque inversée), le prêt viager hypothécaire est un prêt personnel garanti par une hypothèque portant sur un bien immobilier dont l’emprunteur est propriétaire.

Consenti sans assurance-décès et sans questionnaire de santé à remplir, ce type de crédit transforme la valeur du logement hypothéqué (valeur déterminée par une expertise, les frais étant à la charge de l’emprunteur) en liquidités immédiatement disponibles pour le bénéficiaire. Ces liquidités lui sont reversées sous forme soit de rente (versements échelonnés), soit de capital (versement en une seule fois).

La fin du prêt viager hypothécaire

La fin du prêt viager hypothécaire intervient par le remboursement anticipé du crédit soit par les moyens propres de l’emprunteur, soit par le produit de la vente du bien. En cas de décès de l’emprunteur, ses héritiers peuvent décider de rembourser eux-mêmes le prêt afin de conserver le bien. Mais ils peuvent aussi refuser la dette du défunt et laisser la banque vendre le bien afin de se rembourser. En savoir plus sur la vente en viager.

73 % des seniors sont propriétaires

C’est afin de faciliter l’accès au crédit aux seniors – notamment aux seniors propriétaires qui disposent de trop peu de ressources ou dont l’état de santé est trop précaire pour accéder à un crédit classique – que le prêt viager hypothécaire a vu le jour. Compléter votre lecture en lisant la Caisse des Dépôts veut donner un nouvel élan au viager pour soutenir les retraités modestes.

Selon l’INSEE (2003), 73 % des seniors français, âgés de 60 à 74 ans, sont propriétaires de leur résidence principale, contre 54 % de Français propriétaires, tous âges confondus.

Publié par l’équipe éditoriale de

About L’immobilier 100% entre Particuliers

L'équipe éditoriale de l'Immobilier 100% entre Particuliers

Check Also

La baisse de l’APL va pénaliser les plus modestes

La baisse des APL

Les allocataires de l’aide personnalisée au logement vont toucher moins dès octobre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *