Home > Achat-Vente > Quand l’État loue ses biens au cinéma !
Hotel de Cluny Paris

Quand l’État loue ses biens au cinéma !

Patrimoine de l’Etat : 4.000 sites ouverts aux tournages

Hôpitaux, prisons, bâtiments officiels … depuis 2007, l’État met son patrimoine en location au profit des professionnels de l’image et de l’événementiel. Au total, plus de 4.000 sites appartenant à l’État sont aujourd’hui disponibles pour des tournages de films ou des événementiels.

Parmi les sites publics ouverts à la location figurent 450 tribunaux, 190 prisons, 100 casernes et bases navales et aériennes, 35 hôpitaux ou encore 200 monuments nationaux. Ces établissements facturant en moyenne 2.500 euros la journée de tournage et 20.000 euros la réception d’un événement privé.

Un catalogue d’une cinquantaine de sites, spécialement dédiés aux organisateurs d’événements, est consultable sur le site de l’Agence du patrimoine immatériel de l’État (APIE).

Rappelons que l’Italie également loue son patrimoine immobilier pour renflouer les caisses de l’Etat.

494 tournages de films et téléfilms en 2012

« 2012 a été une année exceptionnelle avec 494 tournages de films et téléfilms accueillis dans les sites publics, contre 48 en 2009 », s’est félicitée Danielle Bourlange, directrice générale de l’APIE. « Quelques 10 millions d’euros » ont au total été récoltés l’an dernier par les sites suivis par l’APIE. Créée en 2007, cette structure est « sans équivalent dans le monde ». Son objectif : tirer le meilleur parti des actifs de l’État (bâtiments et savoir-faire) au bénéfice de la collectivité. La plupart de ces sites étant non utilisés 40 % du temps.

L’Élysée pourrait bientôt faire partie des sites disponibles à la location. Car « ce palais a fait appel à nos services pour déterminer sa tarification », a confié André Etancelin de l’APIE à l’AFP.

Publié par

About Partenaire Européen

Check Also

L’attractivité des taux soutient la dynamique du marché immobilier

Crédit immobilier : les tendances pour 2018

Les taux pourraient enregistrer une timide remontée au premier semestre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *