Home > Achat-Vente > La fiscalité pèse sur le marché des maisons secondaires
Fiscalité maison secondaire

La fiscalité pèse sur le marché des maisons secondaires

Maison secondaire : un secteur bloqué

Pied à terre parisien ou maison à la campagne, à la mer ou à la montagne: en France, trois millions de personnes possèdent une résidence secondaire, soit un ménage sur dix! La fiscalité sur les plus-values immobilières a cependant porté un coup dur à ce marché, et poussé les investisseurs étrangers à fuir. Le secteur se trouve bloqué, avec des cycles de vente qui se sont allongés selon le réseau immobilier Guy Hoquet.

Louer son bien plutôt que de le céder

Suite à la modification de la taxation des plus-values immobilières de février 2012, de nombreux propriétaires ont choisi de louer leur bien plutôt que de le revendre. Sur le marché des résidences secondaires, l’offre se rétrécit donc, alors que les acheteurs s’éclipsent à cause de la crise. Achat plaisir et non nécessaire, la résidence secondaire connaît une mauvaise passe dans le contexte économique actuel.

Les investisseurs étrangers ont fui le marché des résidences secondaires

La hausse des taxes sur les plus-values a également découragé les investisseurs. De nombreux Européens ont ainsi quitté Paris, et une partie de la demande dans le très haut de gamme a disparu. La Côte d’Azur souffre aussi de la concurrence de l’Espagne, et a perdu 20 à 30% de sa clientèle étrangère. La France a la mauvaise réputation de changer ses conditions de fiscalité: les acheteurs préfèrent investir dans des pays aux conditions plus stables.

De nouveaux clients fortunés s’intéressent aux biens haut-de-gamme

Cependant, la baisse des prix laisse entrevoir de nouvelles opportunités. Une nouvelle clientèle s’intéresse aux biens haut de gamme à Paris ou sur la Côte d’Azur: de riches Russes, Ukrainiens ou Kazakhs ainsi que des Saoudiens ou des Chinois ne boudent pas totalement le marché français. Les Anglais sont eux très attirés par… la Dordogne. Ils investissent dans des petites maisons de campagne à rénover, avec l’ambition de les revendre par la suite.

Publié par

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

L’attractivité des taux soutient la dynamique du marché immobilier

Crédit immobilier : les tendances pour 2018

Les taux pourraient enregistrer une timide remontée au premier semestre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *